La Communauté Vie Chrétienne (CVX) offre à des laïcs de plus de 20 ans (célibataires, mariés, etc.) la possibilité de partager le concret de leur vie quotidienne, à la lumière du Christ.

Toutes les 3 semaines, en réunion d’équipe (8 à 10 personnes), chacun peut approfondir sa vocation chrétienne et puiser des forces pour la faire grandir dans toutes ses dimensions sociales, familiales, professionnelles, associatives, pastorales, etc.

Dans l’esprit de St Ignace, la Communauté Vie Chrétienne permet d’unifier sa vie et sa foi, pour mieux servir Dieu et les hommes.

Contacts : Patrick Dassier, 06 03 69 16 63

 

La CVX en France et dans le monde

 

Au sein de l’Eglise de France, la Communauté Vie Chrétienne (CVX) est l’un des 10 Groupements de Vie Evangélique officiellement recensé.

Au niveau mondial, la CVX siége à l’ONU en tant qu’ O.N.G., membre des organisations Catholiques Internationales et à l’ECOSOC, en tant que mouvement d’action.

 

 

Prier avec St Ignace – un exemple : la contemplation évangélique ignatienne

Prier avec un texte de l’écriture

Avant de me mettre en prière, je me prépare à ce que je vais vivre :

je choisis le texte d’évangile que je vais prier.
je choisis l’heure, la durée de ma prière. C’est une expé­rience de fidélité et d’amour.
je choisis le lieu où je prierai, et l’attitude corporelle où je me sens le mieux, car mon corps participe aussi à la prière. Je me détends.

Le début de ma prière :

Mise en présence de Dieu : je me reconnais devant Dieu, qui m’aime et m’attend; je peux faire un geste: signe de Croix, tendre les mains, …
Le lieu : je peux imaginer le lieu concret où s’est passée un jour cette histoire, ou voir telle image que ce récit me suggère.
Demande de grâce : je présente à Dieu ce que je désire.
Je lui adresse ma prière pour exprimer ce que je cherche en rapport avec le texte.
Je viens chercher près de lui mon pain quotidien. «De­mandez et vous recevrez.»
Parfois ma prière se résume à cela.

La suite de ma prière

Je lis le passage d’évangile choisi.
je regarde les personnages : Marie, les Apôtres, Jésus, …
j’entends ce qu’ils disent,
je vois les gestes et les actions qu’ils font.
je reviens à moi : en quoi cette histoire est-elle lumière pour ma vie? Dieu me parle à travers elle; il y a là quelque chose qui concerne Jésus et d’autres que moi, il y a aussi quelque chose qui me concerne dans ma relation au Seigneur aujourd’hui. Qu’est-ce qui naît en moi? Je me laisse éprouver, je prends conscience de mes sentiments.
je puis passer par des moments de sécheresse. Confiance: la prière ne se mesure pas à la chaleur des sentiments; c’est d’abord un peu de mon temps donné gratuitement au Seigneur.

La fin de ma prière

Quittant le texte, je reprends ce que j’ai déjà dit au Seigneur, ou j’ose faire l’effort de lui parler cœur à cœur, comme un ami parle à un ami : louange, offrande, demande, action de grâce, re­pentir…

Je termine en disant le Notre Père, ou tout autre prière de l’Eglise qui met ma prière en communion avec beaucoup d’autres qui prient.